CEUX QUI VIVENT DANS LA PAUVRETÉ REÇOIVENT SOUVENT LES SOINS TROP TARD OU PAS DU TOUT


5 600 000
DES ENFANTS MEURENT AVANT LEUR 5ÉME ANNIVERSAIRE


400 000 000
LES GENS MANQUENT D’ACCÈS AUX SOINS DE SANTÉ DE BASE


300 000
LES FEMMES MEURENT A CAUSE DE COMPLICATIONS LORS DE LEUR GROSSESSE
LE DEFI EST LE DELAI D’INTERVENTION

Les outils essentiels pour empêcher des millions de décès évitables sont bien prouvés. Mais les systèmes de santé traditionnels sont passifs et réactifs. Les agents de santé communautaire attendent en général que les patients viennent jusqu’à eux. Pourtant, plus le patient reçoit un soin tardif pour des maladies telles que le paludisme, la diarrhée ou la pneumonie, plus le risque de décès est élevé.
MALI EST A L’EPICENTRE DE CETTE CRISE

Le pays a l’un des taux les plus élevé de mortalité maternelle et infantile

Ces morts inutiles représentent
l’une des plus grandes injustices mondiales.

Mais nous avons tout ce qu’il faut
pour résoudre cette crise maintenant.