top of page
  • Photo du rédacteurMuso

Yirimadio: Un Élan pour la Vaccination


Modibo Coulibaly, membre du personnel du CSCOM de Yirimadio, se prépare à administrer un vaccin lors d'une campagne de vaccination dans le quartier de Yirimadio à Bamako.


Au troisième trimestre de 2023, Muso a enregistré une amélioration notable des indicateurs de vaccination chez les enfants de moins de deux ans à Yirimadio, à la suite de plusieurs mois d'analyse et d'efforts de collaboration avec nos Centres de Santé Communautaires (CSCOM) partenaires. Ce projet a été lancé en 2020 en réponse à une épidémie de rougeole locale. Les équipes de Recherche, Suivi et Évaluation et Programme de Muso ont joint leurs efforts pour explorer des stratégies visant à accroître les taux de vaccination chez les enfants. Nous souhaitions réfléchir à des moyens d'intégrer la vaccination de manière plus complète dans notre approche de soins rapides.


La première étape pour Muso a été de collaborer avec nos partenaires du secteur public et de la communauté afin d'identifier les principaux obstacles à la vaccination complète des enfants à Yirimadio. L'analyse initiale des données a mis en évidence les contraintes suivantes :

  • La difficulté pour les mères d'amener leurs bébés au centre de santé en raison de longs délais d'attente, de responsabilités domestiques et de moyens de transport limités, ce qui peut entraîner le fait que les bébés ne terminent pas leur calendrier de vaccination ou ne reçoivent pas de vaccin du tout;

  • La perte fréquente des carnets de vaccination dans les foyers;

  • Une sensibilisation insuffisante des patients aux dangers de certaines maladies, comme la varicelle;

  • Le manque de stratégies de vaccination homogènes entre les centres de santé de Yirimadio et de Bakorobabougou;

  • L'absence de mécanismes ou de programmes de recherche active des enfants non vaccinés.

Une fois ces obstacles identifiés, Muso a collaboré avec nos CSCOM partenaires pour développer une approche globale qui répondrait à chacun d'entre eux. En mai 2023, Muso a lancé une nouvelle initiative de vaccination dans nos deux sites de Yirimadio et Bankass qui s'appuie sur les éléments fondamentaux des soins rapides - le porte-à-porte, la réhabilitation des centres de santé et les soins gratuits - pour augmenter la couverture vaccinale des enfants de moins de 24 mois.


Pour ce faire, nous avons mis en place de nouveaux outils et systèmes pour les ASC et les centres de santé. Au niveau communautaire, nous avons ajouté de nouvelles fonctionnalités à l'application pour smartphone utilisée par les ASC afin de leur permettre d'enregistrer le statut vaccinal de tous les enfants de moins de deux ans, et d'assurer l'orientation vers le centre de soins primaires de tous les enfants qui n'ont jamais été vaccinés ou qui n'ont pas encore achevé leur calendrier de vaccination. Au niveau des centres, nous avons amélioré la disponibilité des vaccins, formé des prestataires et augmenté le nombre de jours pendant lesquels les centres de soins primaires offrent la vaccination. Nous avons également déployé des équipes de vaccination mobiles pour vacciner les enfants à la maison, dans les écoles et les marchés, et créé un système de documentation au niveau des centres pour tenir à jour les registres de vaccination et éviter les doubles vaccinations lorsque les parents égarent le carnet de vaccination de leur enfant.


Cette nouvelle initiative a déjà entraîné une augmentation remarquable du statut de vaccination des enfants en milieu périurbain au Mali, aidant les prestataires à identifier des zones pour une sensibilisation accrue et à stimuler la vaccination au niveau du centre de santé. Entre le 1er mai et le 30 septembre, le statut vaccinal de 16 391 enfants a été enregistré sur l'ensemble de nos sites au Mali. Ces inscriptions ont entraîné une augmentation dans l’orientation des parents et de leurs enfants vers les établissements de santé pour achever les calendriers de vaccination. Nos centres de santé partenaires ont reçu 28 513 visites de vaccination au cours des deuxième et troisième trimestres de 2023, soit une augmentation de 40 % par rapport au nombre de visites au cours des six mois précédents.


Les prochaines étapes comprennent la réalisation d'une analyse approfondie pour évaluer quelles nouvelles approches ont été les plus efficaces et si l'amélioration de la capacité de collecte de données des ASC a joué un rôle important. Cette session sera dirigée par l'équipe Programme et Suivi et Évaluation de Muso, en présence de représentants des Centres de Santé Communautaires partenaires et du Département Régional de la Santé, ainsi que des ASC.

Commentaires


bottom of page