Nous mesurons tout ce que nous faisons


Tout comme les patients méritent des médicaments qui ont fait leur preuve, les communautés méritent des systèmes de santé qui ont fait leur preuve. Pour Muso, un système de mesure rigoureux est une question de responsabilité morale. Les systèmes de soins de santé traditionnels mesurent leur impact sur le traitement du patient qui arrive chez eux. Pour Muso, les systèmes de santé devraient s’intéresser autant aux patients qui n’arrivent jamais jusqu’à eux. Nous testons notre impact au niveau de la population, pour évaluer comment la santé de communautés entières change. Nous le faisons en conduisant des études scientifiques rigoureuses avec des partenaires universitaires.

Apprendre en temps réel


En plus de mener une recherche rigoureuse sur la population, nous avons construit des boucles de retour d’information qui nous aident à faire des itérations sur notre concept et offrir chaque jour de meilleurs soins à nos patients. Nous le faisons en analysant les données que les agents de santé communautaires, les médecins ainsi que les autres professionnels collectent chaque jour en intervenant auprès des patients.
2,958,647Visites à domicile cumulées

92Pourcentage de patients traités dans les 72 heures

339,231Visites en clinique cumulées


Etude de la mortalité infantile sur trois ans

En 2013, le modèle Muso a été testé dans le cadre d'une étude conjointe entre Harvard, l'Université de Californie à San Francisco, et le Ministère malien de la Santé. L’équipe de recherche a mené une étude représentative sur un échantillon aléatoire de foyers au sein des communautés Muso, au départ puis à 12, 24 et 36 mois.


POUR VOIR L’ÉTUDE COMPLÈTE

10X différence de la mortalité infantile

Dans les communautés de Yirimadjo, la référence de base du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans était de 155/1000. Trois ans après le déploiement du système de santé de Muso, le taux de mortalité infantile des enfants de moins de cinq ans était de 17/1000.

Le traitement précoce a doublé

Le pourcentage des enfants démarrant un traitement efficace contre le paludisme dans les 24 heures après la déclaration des symptômes a augmenté de 15% à 28%.

Des enfants en meilleure santé

Le pourcentage d’enfants atteints de fièvre a diminué de 15%.

L’accès des patients aux soins a été multiplié par 10

Après le lancement du système de santé de Muso en 2008, le nombre de visites de patients à domicile et en clinique a été multiplié par 10.

Les limites de l’étude

Au départ, il n’y avait aucun groupe de contrôle donc aucune conclusion de causalité ne pouvait être tirée. Ensuite, l’étude a testé l’intervention entière en tant qu’élément intégré et, par conséquent, n’a pas pu tirer de conclusion sur la contribution relative de chaque élément de l’intervention. Ces questions sont cruciales pour la recherche à venir.