top of page
  • Photo du rédacteurMuso

Le nouveau centre de santé de Bakorobabagou ouvre ses portes pour fournir des soins de qualité



En février 2021, Muso, nos partenaires de la communauté locale et le gouvernement malien ont posé la première pierre d'un nouveau site pour soutenir la bande passante des prestataires dans les centres de santé, réduire les temps d'attente et soutenir la prestation de soins de santé primaires dans les zones périurbaines du Mali.

Au quatrième trimestre de 2021, la construction a été achevée, le centre de santé a été entièrement équipé et le personnel a été formé - réunissant ainsi toutes les conditions pour lancer des soins de qualité pour plus de 60 000 patients, qui recevront tous les soins dont ils ont besoin sans avoir à payer de frais. Les installations comprennent deux salles d'hôpital et quatre salles d'accouchement - ce qui est particulièrement important pour les femmes enceintes de la communauté de Bakorobabougou, qui parcouraient souvent des kilomètres et parfois devaient accoucher avant de pouvoir atteindre le centre de santé le plus proche. La population de Yirimadio continue de croître donc les objectifs principaux de ce centre sont l'amélioration de la rapidité, la couverture et la qualité des soins dans une région qui, jusqu'à présent, ne comptait que sur un seul centre de soins primaires. Le lancement de ce centre de santé n'aurait pas été possible sans le dévouement et le soutien de la communauté locale. Nous gardons en mémoire Monsieur Moussa Camara, le premier président de l'ASACO (Association de santé communautaire) de Yirimadio, qui a fait don du terrain sur lequel le centre a été construit et qui est malheureusement décédé. L'une des salles d'accouchement de ce nouveau centre portera son nom.



Cérémonie officielle de lancement du nouveau centre de santé de Bakorobabougou organisée par Muso, les partenaires communautaires locaux et le ministère de la Santé et du Développement social du Mali. Au cours de la cérémonie, la ministre de la Santé et du Développement social du Mali, Son Excellence Diéminatou Sangaré, et le directeur national de Muso, le Dr. Djoumé Diakité, ont prononcé des discours soulignant l'impact de cette nouvelle installation pour la communauté de Bakorobabougou.



Que représente ce nouveau centre de santé pour la communauté locale ?

Lisez quelques témoignages ci-dessous :


“Nous n'avons pas de voiture et il me faut généralement 45 minutes à 1 heure pour aller au CSCOM de Yirimadio. Avec les enfants et mes tâches à la maison, la cuisine, le nettoyage, il me semble parfois impossible d'aller à la clinique même si l'un de mes enfants ou moi-même sommes malades. Maintenant que le [nouveau] centre de santé est à une distance de marche, il est plus facile pour ma famille et moi de nous faire soigner. Aujourd'hui, je suis venue avec mon fils Ousmane pour une visite de routine. Le processus a été beaucoup plus rapide et j'ai maintenant assez de temps pour rentrer à la maison et faire mes tâches ménagères avant la fin de la journée” — Fatoumata Coulibaly, patiente

“Le facteur de la distance est essentiel. Parfois, les patients, notamment les femmes enceintes, quittent Bakorobabougou au milieu de la nuit et parcourent une longue distance pour atteindre le centre de santé de Yirimadio. Il peut être difficile de trouver un taxi pour ceux qui n'ont pas d'autre moyen de transport. Certaines femmes enceintes sont même en travail ou accouchent avant d'arriver au centre de santé. Avec un nouveau centre de santé si proche et accessible aux membres de la communauté, les gens n'auront plus à se soucier de ces longues distances. Nous sommes vraiment heureux que le nouveau centre de santé permette de rapprocher les soins de nos voisins.” — Mamadou Sissoko, Président de l'ASACO

Photos © 2022 Seyba Keita

Kommentare


bottom of page