top of page
  • Photo du rédacteurMuso

Récits des premières lignes : Courage et détermination des Agents de Santé Communautaires Muso

Agents de Santé Communautaires (ASC), qui travaillent au sein de systèmes de santé publique renforcés, sont les artisans du changement en première ligne de Muso. Ils constituent l'épine dorsale de notre modèle de Soins Rapides, en faisant du porte-à-porte pour rechercher des patients et leur apporter des services vitaux à domicile ou dans une clinique de manière précoce.


L'Organisation mondiale de la santé estime qu'il y a plus de 1,3 million d'ASC dans le monde. L'initiative des ASC Plaidoyers a été lancée début 2020 dans le but d'améliorer la représentation des ASC dans les conversations mondiales sur la politique de santé communautaire. Recrutés dans leurs propres communautés et y servant comme des leaders, les ASC ont une perspective unique des défis au niveau des systèmes que personne d'autre dans le système de santé ne peut identifier. Pourtant, trop souvent, les décisions critiques concernant le système de santé sont prises dans des réunions à huis clos auxquelles ces agents de première ligne ne sont pas invités. La Coalition pour un impact sur la santé communautaire (Community Health Impact Coalition; CHIC) s'est engagée à créer un cadre d'ASC Plaidoyers au sein de ses 16 organisations membres dans 32 pays et à faciliter leur participation aux événements mondiaux.


À Muso, nous savons que la conversation change en fonction de qui est dans la salle et notre objectif est de s'assurer que les ASC sont présents pour plaider en faveur d'un investissement accru et des progrès nécessaires vers la couverture sanitaire universelle. Actuellement, nous avons 7 ASC Plaidoyers dans notre équipe - quatre dans notre site périurbain de Yirimadio et trois dans notre site rural de Bankass. Grâce aux événements mondiaux soutenus par CHIC et les opportunités qui se sont présentées pour interagir avec nos partenaires gouvernementaux à Bamako, nos ASC Plaidoyers ont la possibilité d'avoir un impact sur la politique de santé au Mali.

Quatre d'entre eux ont partagé leur histoire avec nous ; lisez la suite pour savoir pourquoi ils sont devenus des ASC et ce qui les pousse à servir leur communauté.



Comment servez-vous votre communauté ?

Ce n'est pas seulement que je sers la communauté, mais je suis la communauté et j'aime ce que je fais, c'est pourquoi je m'efforce de m'améliorer chaque jour. — Bassaran Doumbia (ASC Plaidoyer)

Bassaran Doumbia : J'aide ma communauté en rendant visite aux foyers, allant de porte-à-porte pour en savoir plus sur leurs difficultés. Je pense que mon travail leur sert et est important pour eux car, en plus de fournir des soins, je fournis des informations. Le fait que je puisse aider les membres de ma communauté à accéder à la santé et aux médicaments sans frais est quelque chose qui a beaucoup surpris de nombreuses personnes dans la communauté - certains n'y croient toujours pas mais cela me fait chaud au cœur chaque fois que je partage cette information, ça change leur vie. Parfois, l'information n'a pas forcément de rapport avec la santé, j'ai l'impression de ne faire qu'un avec les membres de ma communauté. Ma relation avec eux est basée sur la confiance et ils se confient à moi pour leurs autres problèmes quotidiens. Je ne suis pas seulement au service de la communauté, mais je suis la communauté et j'aime ce que je fais, c'est pourquoi je m'efforce de m'améliorer chaque jour.



Je sers ma communauté principalement en tant que prestataire de soins de santé, mais aussi en tant qu'ami, frère et fils. — Dramane Konate (ASC Plaidoyer)

Dramane Konate : Chaque matin, je visite les ménages de porte-à-porte. Je demande aux mères comment elles vont, comment vont leurs enfants, leurs parents. Je réponds à leurs questions et s'il y a un enfant qui est malade, je l'examine pour identifier ce qui ne va pas. J'ai connu des cas où l'enfant avait besoin de soins plus complexes et je l'ai référé au Centre de Santé Communautaire (CSCOM) pour recevoir des soins et des médicaments. Les ASC ne sont pas seulement des soignants mais nous devenons aussi les amis de nos voisins, ils nous demandent des conseils et nous parlent de leurs problèmes qui vont au-delà de leur santé. Je peux dire que je sers ma communauté avant tout en tant que prestataire de soins, mais aussi en tant qu'ami, frère et fils.




Comment utilisez-vous votre position dans le monde pour défendre les intérêts des autres ?

En tant qu'ASC Plaidoyer, je veux avoir le sentiment d'utiliser ma position et ma voix pour défendre véritablement mon organisation - pas seulement auprès de nos patients, mais aussi auprès d'autres acteurs externes qui peuvent utiliser leurs ressources pour soutenir notre important travail. — Mariam Traoré (ASC Plaidoyer)

Mariam Traoré : Dans mon quartier de Yirimadio, nous considérons généralement que les personnes que nous servons et dont nous assurons les soins sont issues de ménages vulnérables - ce qui signifie qu'elles n'ont pas les moyens de se payer des soins de santé. Dans le même quartier, il y a un homme d'affaires que je vois parfois mais je ne suis jamais allé chez lui car il ne correspond pas à notre profil habituel. Un jour, j'ai décidé de prendre l'initiative et de frapper à sa porte. Il m'a accueilli. J'ai commencé à lui expliquer le travail de Muso, notre modèle, comment nous aidons les gens et sauvons des vies. Je lui ai dit que les Maliens bénéficient de ce programme, mais qu'ils peuvent aussi contribuer à le soutenir. L'organisation a de nombreux partenaires qui contribuent à renforcer son travail, y compris le gouvernement bien sûr, mais en tant qu'individu, en tant qu'ASC Plaidoyer, je veux sentir que j'utilise ma position et ma voix pour vraiment défendre mon organisation — pas seulement auprès de nos patients mais aussi auprès d'autres acteurs externes qui peuvent utiliser leurs ressources pour soutenir notre important travail



En tant qu'ASC Plaidoyer, j'ai eu l'occasion d'utiliser ma voix pour pour faire la lumière sur les problèmes de mes voisins... Si d'autres personnes peuvent s'intéresser à notre cause et la rejoindre, j'aurai le sentiment que ma voix a compté. — Aissata Abdou Coulibaly (ASC Plaidoyer)

Aissata Abdou Coulibaly : Notre travail est centré sur la santé. Nous fournissons des soins aux patients grâce au soutien de Muso mais nous voulons que notre mouvement soit plus grand, nous voulons que plus de gens s'impliquent. Nous faisons du porte-à-porte tous les jours dans différents foyers et nous rencontrons de nombreux obstacles mais les gens dépendent de nous et je pense qu'il est important que cela devienne un combat collectif. Cela va au-delà de Muso, au-delà du gouvernement. En tant qu'ASC Plaidoyer, j'ai eu l'occasion d'utiliser ma voix pour faire la lumière sur les problèmes de mes voisins — c'est comme si on m'avait donné une plateforme, même si l'impact est minime. Si d'autres personnes peuvent s'intéresser à notre cause et la rejoindre, j'aurai le sentiment que ma voix a compté.

Comments


bottom of page