top of page
  • Photo du rédacteurMuso

Une étude récente révèle une lueur d'espoir pour les enfants vivant en zones de conflit



En 2017, Muso a lancé l'essai ProSEC (Gestion proactive des soins essentiels pour la communauté), en partenariat avec le ministère malien de la Santé et un consortium international de chercheurs pour renforcer la documentation sur les systèmes de santé communautaires et primaires. L'essai a étudié l'adaptabilité du modèle de Soins Rapides de Muso dans une zone rurale éloignée et a évalué la capacité de résistance du modèle dans une situation de conflit.


Les conclusions de l'étude ont été présentées le 28 novembre dernier à Lusaka, en Zambie, lors de la Conférence Internationale sur la Santé Publique en Afrique (CPHIA) par le Dr Kassoum Kayentao de l'Université de Bamako, investigateur principal de l'étude et scientifique principal de Muso.


Voici ce que l'étude a révélé : Lorsque Bankass est devenue une zone de conflit en 2018, Muso et ses partenaires craignaient une augmentation drastique de la mortalité infantile. Pourtant, ce n’est pas ce que les résultats relèvent. Les taux de mortalité infantile ont chuté de plus de moitié, passant de 148/1000 à 55/1000 - marquant la baisse la plus importante et la plus rapide de la mortalité des enfants de moins de cinq ans jamais documentée dans une zone de conflit.

Une maison dans le village de Libé Peulh brûlée lors d'attaques armées dans le Cercle de Bankass en février 2021. Photo : MINUSMA/Marco Dormino.


«Quand le conflit a éclaté un an après le lancement de l'essai, les conséquences ont été dévastatrices. Des villages ont été incendiés, des populations déplacées, et il y avait des explosifs sur les routes», explique le Dr Kayentao. Cependant, un élément clé a permis à l'équipe d'étude de poursuivre l'essai et de maintenir la prestation de soins dans les communautés. «Nous avons recruté et formé des Agents de Santé Communautaires issus de ces mêmes communautés», ajoute-t-il. «Nous avons également formé les enquêteurs sur la manière de communiquer efficacement avec les membres de la communauté sans créer de tension. C'était crucial pour établir la confiance».


Dans son interview, le Dr. Kayentao a mis en avant la forte baisse de la mortalité infantile et les améliorations dans l'accès aux soins prénataux, même en période de conflit. Selon lui, ces résultats sont cruciaux pour les gouvernements et ministères de la Santé en Afrique, dans leur quête des objectifs de développement durable. Il souligne que le modèle de Soins Rapides de Muso - qui consiste des Agents de Santé Communautaires professionnels, des centres de soins primaires renforcées et la suppression des frais de santé - est réaliste et peut être mis en œuvre à grande échelle par les gouvernements. Le Dr. Kayentao estime que ceci est particulièrement valable pour les partenaires gouvernementaux de Muso au Mali étant donné que l'essai a été conçu en collaboration avec le ministère de la Santé, et que Muso teste ce modèle au Mali depuis 2007, offrant une base solide de données probantes sur lesquelles s'appuyer.

Cité administrative de Bamako, Mali. Photo: Mande Infos.


En effet, Muso collabore avec le ministère malien de la santé depuis plus d'une décennie en tant que partenaire de recherche opérationnelle et de mise en œuvre, construisant la base de données nécessaire pour orienter les politiques de santé nationale. Forts des résultats prometteurs constatés dans nos sites de Soins Rapides, nos partenaires gouvernementaux ont annoncé une expansion majeure du personnel national de santé. Le nombre d’ASC professionnels passera de 3 000 à 5 000, atteignant ainsi un total de 6 millions de personnes au cours des trois prochaines années. Un engagement crucial dans la promotion de soins de santé efficaces à l'échelle nationale. Et ce n'est pas tout.


Face aux défis des conditions de vie difficiles, l'étude tire une conclusion percutante déclare le Dr Mohamed Berthé, Coordinateur de l'Unité de Mise en Oeuvre du Renforcement du Système de Santé (UMRSS) au Ministère de la Santé du Mali : «Basé sur les résultats de la mortalité infantile dans les sites d'essai, la principale leçon de cette étude est que, malgré des conditions de vie difficiles, les Agents de Santé Communautaires professionnels peuvent obtenir des résultats impressionnants lorsqu'ils sont équipés des bons outils». Pour Dr. Berthé, la suppression de la barrière financière a également joué un rôle crucial. «Nous avons été agréablement surpris - nous savions que c'était possible, mais pas à ce point », ajoute-t-il.


«Nous apprécions l'approche collaborative et de soutien de Muso. Ils ne viennent pas imposer des stratégies ou des approches, mais ils partagent des idées novatrices et une assistance technique pour nous soutenir dans la mise en œuvre de nos choix stratégiques», dit-il. «Avec le contexte sécuritaire actuel, il n’est pas évident de mobiliser les ressources nécessaires en ce qui concerne la résolution des défis dans le secteur de la santé. Cependant, notre partenariat avec Muso nous ouvre des portes vers d’autres sources de financement au niveau international afin d’atteindre notre objectif des soins de santé universels pour tous».


Le Dr Berthé précise qu'à partir de janvier 2024, 65 centres de santé supplémentaires bénéficieront de soins sans frais pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, avec le soutien du Fonds mondial et de Gavi.


Les résultats de l'essai arrivent à un moment où le monde connaît plus de conflits actifs qu'à tout autre moment depuis la Seconde Guerre mondiale. 40 % des décès d'enfants, soit plus de deux millions chaque année, se produisent dans des zones de conflit et des contextes fragiles. Ces résultats tracent une voie pour relever les défis urgents des communautés en conflit.


—---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Les résultats de l'essai sur la mortalité infantile sont actuellement en cours d'examen par des pairs, en vue d'une prochaine publication. Les résultats de l'essai sur la santé maternelle ont récemment été publiés dans le British Medical Journal of Global Health, disponibles ici.


Comments


bottom of page