top of page
  • Photo du rédacteurMuso

Machiami Coulibaly: Un Parcours de Résilience, Surmonter les Obstacles aux Soins de Santé

En décembre 2022, Muso a lancé la prestation directe de services à Madinani, en Côte d'Ivoire, dans le but de pallier les retards critiques dans l'accès aux soins de santé. Au même moment, Machiami Coulibaly, une jeune femme en début de grossesse, cherchait désespérément des réponses à ses douleurs abdominales persistantes.



Machiami est une jeune femme de 23 ans vivant avec son mari, Yaya, ses beaux-parents et leur fille de deux ans dans le petit village de Gbangué, au nord de la Côte d'Ivoire. Pendant sa deuxième grossesse, avant  le lancement des activités de Muso à Madinani, Machiami a rencontré de nombreuses difficultés qui ont malheureusement menées à une fausse-couche.



Des mois plus tard, Machiami et son mari ont appris qu'ils attendaient de nouveau un enfant. Cependant, peu de temps après le début de sa grossesse, elle a commencé à ressentir des symptômes similaires à sa deuxième grossesse: des douleurs abdominales sévères et des maux de tête persistants. Lors de ses visites à domicile de routine, Bakary Fofana, un Agent de Santé Communautaire (ASC) soutenu par Muso, couvrant sa zone, a remarqué son état d'angoisse. Ses douleurs étaient intenses au point qu'elle ne pouvait même pas se tenir droite. Après une première évaluation à son domicile, Bakary a conclu que Machiami avait besoin d'un plus examen approfondi. Il a donc décidé de la référer à l'Hôpital de Seguelon pour une évaluation supplémentaire.


À son arrivée à l'hôpital, l'infirmière a effectué une prise de sang et un examen physique. Machiami continuait à se plaindre de douleurs au niveau de son nombril. Pour s'assurer que le bébé était en bonne santé et que la grossesse progressait normalement, l'infirmière a recommandé une échographie et des tests supplémentaires car elle commençait à soupçonner un souci dans le schéma de santé de la patiente. C’est ainsi que Machiami a été évacuée rapidement par l'ambulance du centre de santé vers l'Hôpital d'Odienné, accompagnée de son mari.


Après les examens, les médecins ont heureusement conclu que la grossesse était viable, mais que Machiami avait besoin d'une surveillance étroite et de quelques médicaments pour soulager la douleur. En plus des visites à domicile quotidiennes, l'ASC lui a remis un livret de consultations prénatales qui listait son programme de consultations jusqu'à la fin de la grossesse.


Six mois plus tard, Machiami a donné naissance à une petite fille en bonne santé tout en recevant un soutien postnatal constant et des visites à domicile de la part de Fofana.


Machiami a connu d'importants retards dans la réception des soins lors de sa deuxième grossesse, notamment la distance géographique et le coût des soins, ce qui a tragiquement entraîné la perte de son bébé.


Pour Machiami, et de nombreuses femmes confrontées à de telles difficultés dans le monde, arriver dans un centre de santé même un jour ou une heure trop tard peut faire la différence entre la vie et la mort.


À travers l'action de Muso, les soins de santé sont fournis sans frais pour le patient, en apportant des diagnostics et des thérapeutiques vitaux à domicile grâce à des Agents de Santé Communautaires formés et professionnalisés. Ceci permet d'évacuer les patients nécessitant des soins plus complexes vers des centres de soins primaires à accès rapide réhabilitées pour recevoir des soins dispensés par des infirmières, des médecins et des sage-femmes qualifiés.


Nous demeurons résolus à combler le vide créé par les retards, en veillant à ce que les patients qui pourraient autrement glisser à travers les mailles du filet, malgré divers obstacles, reçoivent les soins de santé qu'ils méritent.




Comentarios


bottom of page