top of page
  • Photo du rédacteurMuso

Nouvelle Convention Collective des Centres de Santé Communautaires : Une avancée majeure pour la professionnalisation des ASC au Mali

Adoptée en mars 2024, la nouvelle Convention Collective des Centres de Santé Communautaires (CSCOM) marque un tournant décisif dans la professionnalisation des Agents de Santé Communautaires (ASC) au Mali. L’ancienne Convention, en vigueur depuis 2006, ne reconnaissait pas les ASC comme faisant partie du personnel des CSCOM. 

Coumba Dicko, Agent de Santé Communautaire soutenu par Muso, dans la cour du CSCOM de Yirimadio.


Désormais, avec l’adoption de cette nouvelle Convention, les ASC sont davantage intégrés et reconnus comme étant des personnels intégrés dans le système de la santé communautaire au Mali. L'article 1er de la Convention les reconnaît comme étant des personnels salariés non fonctionnaires des Centres de Santé Communautaires. Ceci constitue un grand pas dans l’amélioration des conditions de travail des ASC.   


Plusieurs points ont été revus dans ce nouveau document tels que la classification des ASC dans deux catégories dont la catégorie D (Matrone/Aide-soignant), à savoir ceux qui ont une expérience dans la pratique et qui vont désormais percevoir une grille salariale fixée à 75000 FCFA soit $122.35, et la catégorie B  (Technicien de santé) qui vont percevoir une grille salariale de 105 000 FCFA soit $170. Un autre point important : la prise en compte des cas d'accident du travail et de maladie professionnelle. 


Il est important de rappeler que cette nouvelle version de la Convention Collective fait suite à l'adoption en 2022 du décret n° 2022-0220/PT-RM du 04 avril 2022 qui est le premier texte juridique qui reconnaît les ASC dans le système de santé au Mali. 


L’équipe Assistance Technique de Muso a joué un rôle crucial dans le processus d'adoption de cette Convention. Muso a fourni un appui technique et financier à la Fédération Nationale des Associations de Santé Communautaire du Mali (FENASCOM), pour le recrutement de consultants, la tenue de l’atelier de validation technique de la Convention Collective des CSCOM révisée à Ségou, en 2021 et bien d’autres activités. En plus des appuis financiers, l’équipe Assistance Technique de Muso a également assuré un suivi minutieux des différentes étapes du processus en plaidant auprès des autorités compétentes.  



Prochaines Étapes  

Suite à l’adoption de la Convention, Muso apportera un soutien dans le cadre de l'adoption de textes complémentaires. Parmi ceux-ci, figure un projet d'arrêté visant à définir les conditions d’extension des services des CSCOM. L'objectif étant d'assurer aux ASC de profiter pleinement des avantages prévus dans la Convention.  


Cette Convention témoigne de la volonté politique des autorités et de l’engagement indéfectible de la société civile à rapprocher davantage la santé aux populations. Elle représente une avancée significative non seulement pour les ASC et les communautés qu’ils servent mais aussi pour la place de la santé communautaire au Mali de manière plus générale.


“Plus haut nous visons, plus loin nous serons, l'accès de tous à la santé doit demeurer au cœur de nos actions et chacun à son niveau peut sauver une vie,” dit le Dr Aïssata Maïga, Coordinatrice Technique Principale pour la Réforme Santé au Mali de Muso.

 Muso continuera d’œuvrer pour la consolidation des acquis en termes de santé communautaire et à soutenir nos partenaires gouvernementaux afin d’assurer une couverture sanitaire universelle. 

 

Comentarios


bottom of page